21 avril, 2020

LE DÉFI CINQ-PAR-JOUR DE MOVEMBER

Cinq minutes pour communiquer avec un ami pourraient faire toute une différence
Santé Mentale | Rester Connecté
7 MIN À LIRE
 

 La distanciation physique est essentielle pour combattre la COVID-19, mais cela signifie que les choses sur lesquelles les hommes comptaient habituellement pour garder contact ne sont plus disponibles. Prendre seulement cinq minutes pour communiquer avec un ami pour qui s'est difficile pourrait faire une énorme différence pour sa santé mentale.
 
Nous savons tous qu'il est important de consommer nos cinq par jour. Cinq portions de fruits et légumes chaque jour nous aident à rester en bonne santé physique et à réduire le risque de maladies graves. Mais qu'en est-il de notre santé mentale?
 
Pendant cette période d'isolement sans précédent due à la pandémie de la COVID-19, les niveaux de stress et d'anxiété à travers le monde sont naturellement plus élevés - Movember aimerait donc que vous preniez régulièrement des mesures pour maintenir une santé mentale positive.
 
Tout comme vous avez besoin de vos cinq-par-jour pour rester en bonne santé physique, nous voulons que vous preniez cinq minutes par jour pour prendre soin de la santé mentale d’un ami.
 
La distanciation physique est essentielle pour combattre la COVID-19, mais cela signifie que les choses sur lesquelles les hommes comptaient habituellement pour garder contact et prendre soin les uns des autres - comme aller dans un bar pour regarder une partie ou aller au gym – ne sont plus disponibles.
 
Bien que cette crise mondiale affecte sans aucun doute les personnes de tous sexes, nous savons que les hommes peuvent avoir du mal à connecter et à parler de ce qu’ils ressentent dans le meilleur des cas. Dans la situation actuelle, cela est plus que jamais vital pour eux. C’est pourquoi Movember encourage chacun à relever le défi Cinq-par-Jour

 
«Tout comme vous avez besoin de vos cinq par jour pour rester en bonne santé physique, nous voulons que vous preniez cinq minutes par jour pour surveiller votre santé mentale et celle de vos amis.”
 

Le défi est simple: engagez-vous à prendre au moins cinq minutes par jour pour connecter avec un/des amis pour qui c’est difficile. Envoyez-leur un texte message pour voir comment ils font face à l'isolement, faites un FaceTime pour voir ce qu'ils font pour passer le temps ou téléphoner pour demander ce qu’ils font de bon pour souper.
 
Soyez prêt à leur donner plus de temps si vous avez besoin d'approfondir un peu, mais un simple bonjour pourrait être tout ce dont ils ont besoin. Des conversations régulières vous aideront à surveiller les hommes de votre vie et à contrôler votre propre santé mentale en vous assurant de rester connecté socialement pendant le confinement.
 
Le Dr Zac Seidler de Movember, psychologue clinicien et expert en santé mentale pour hommes, dit que partager nos propres défis peut être un bon point de départ.
 
 «Si nous voulons prendre soin de nos amis, nous devons d'abord être ouverts à ce qui se passe dans notre propre vie», dit-il. "Ce n'est pas parce que les sports que nous aimons sont annulés et que le bar est fermé que vos amis ne se soucient plus de vous ou ne veulent plus vous voir. Nous avons plus de façons de connecter que jamais auparavant, cela prend juste un peu d’ouverture d’esprit et de créativité.
 
«Pour un petit bout de temps la vie prendra de drôles de tournures, rester connecté avec vos amis de façon régulière est un moyen sûr de garder les deux pieds sur terre. S'adapter à la situation, c'est mettre en place une routine de qualité pour tenir au jour le jour, ne pas aller à contre-courant. Bien que souvent utile, faire comme si de rien n’était n’est pas la meilleure approche ici. Allez-y, connectez et ne lâchez-pas; nous sommes plus forts en traversant cela ensemble. "
 
Movember veut que les hommes se décident à prendre soin d'eux-mêmes et des autres autour d'eux. En ces temps incroyablement difficiles, cela peut être inconfortable, et c'est correct de ne pas savoir quoi dire et de ne pas avoir toutes les réponses. Mais ce n'est pas le moment de tourner le dos, il est temps de se rallier.
 
Ne présumez pas que votre ami ne veut pas être dérangé ou ne veut pas en parler. Appelez-le simplement - cela fera son chemin. Les choses peuvent être difficiles en ce moment, mais si nous nous engageons à prendre soin de nous-mêmes et des uns des autres, nous passerons à travers.
 
Quoi lui dire?
Entamer une conversation ne doit pas nécessairement être pénible. Essayez de surmonter cet obstacle dès le départ en commençant la conversation sur un ton léger, genre

  • Hé mon ami, quel est ton horaire pour aujourd'hui?
  • Aimes-tu travailler de la maison?  OU Comment ça va au travail? (pour les travailleurs de première ligne)
  • En cette période d’isolement, j’apprends par moi-même à devenir un chef cuisinier. As-tu de bonnes recettes à me donner? OU Essayons tous les deux de faire le même plat ce soir.
  • Je manque sérieusement mes sports ces jours-ci. Que regardes-tu à la place?
  • J'ai du mal à me motiver à m'entraîner. Y a-t-il des applications que tu utilises? Veux-tu que l’on crée ensemble un programme à faire chacun chez soi?
Si vous vous préoccupé de quelqu’un et que vous ne savez pas par où commencer, utilisez le modèle de conversation RÉEL: Renseignez-vous, Écoutez, Encouragez l'action, Lâchez-pas - rappelez.
  • (R)enseignez-vous:  Commencez par mentionner que vous avez remarqué que quelque chose était différent. Peut-être qu'il a abandonné votre groupe de discussion ou qu’il n'est plus aussi actif sur les réseaux sociaux.
«Tu ne sembles pas tout à fait toi-même ces temps-ci. Est-ce que ça va?»

Fiez-vous à votre instinct. Rappelez-vous, nous disons souvent «je vais bien» même quand nous ne le sommes pas. Donc, si vous pensez que quelque chose ne va pas, n’ayez pas peur de demander deux fois plutôt qu’une.
  • (É)coutez: Essayez de lui accorder toute votre attention, sans interruption. Ne pensez pas que vous devez diagnostiquer les problèmes, proposer des solutions ou donner des conseils. Faites-lui simplement savoir que vous êtes là pour l’écouter sans juger. Poser des questions sur ses réponses est également une bonne méthode. Elles l'aideront à savoir que vous l’écoutez réellement.
“Cela ne doit pas être facile. Depuis combien de temps te sens-tu comme ça? "
  • (E)ncouragez l'Action: Aidez-le à se concentrer sur des choses simples qui pourraient améliorer son bien-être: dort-il suffisamment, fait-il régulièrement de l'exercice et mange-t-il correctement? Peut-être qu'il y des choses qui l’ont aidées avant? Suggérez-lui de parler de ce qu'il ressent à d'autres personnes en qui il a confiance. Cela facilitera les choses - pour vous deux. Et s'il se sent mal depuis plus de deux semaines, suggérez-lui d'appeler son médecin.
  • (L) Lâchez-pas - rappelez:  Suggérez de vous recontacter bientôt - par téléphone, sur FaceTime ou même juste avec un message texte. Cela lui montrera que vous vous intéressez réellement à lui. De plus, vous saurez s’il se sent mieux. Si vous craignez que la vie de quelqu'un soit en danger immédiat, contactez directement les services d'urgence.
Image