Le cancer testiculaire est le cancer le plus répandu chez les jeunes hommes de 15 à 29 ans au Canada.

Quelque 1 050 hommes ont reçu un diagnostic au Canada en 2015.

Le taux quinquennal relatif de survie est de 97 % chez les hommes atteints de cancer testiculaire au Canada.


Qu’est-ce que le cancer testiculaire?

Les testicules font partie du système reproducteur de l’homme et produisent les hormones mâles (principalement la testostérone) et le sperme. Le cancer testiculaire commence lorsqu’une prolifération cellulaire anormale ou une tumeur se développe dans un des testicules ou les deux à la fois.

Plus de 90 % des cancers testiculaires se développent dans les cellules germinales qui produisent le sperme. Les tumeurs testiculaires secondaires sont causées par des cellules cancéreuses qui se sont propagées aux testicules, mais qui viennent d’autres parties du corps (métastases). Ces cancers sont beaucoup plus rares.



Connaître les facteurs de risque

Les jeunes hommes de 15 à 40 ans courent les plus grands risques de cancer testiculaire. Les causes de ce type de cancer sont inconnues, mais certains facteurs pourraient en accroître les risques :

Les antécédents familiaux, par exemple un père ou un frère atteint d’un cancer testiculaire


Incidence antérieure de cancer testiculaire


Testicule non descendu à la naissance


On croit que la trisomie 21 peut accroître le risque de cancer testiculaire.


Il n’y a pas de lien connu entre le cancer testiculaire et une blessure aux testicules, les blessures sportives, les bains chauds ou le port de vêtements serrés.



Symptômes, tests et traitements

Symptômes

Les hommes peuvent n’avoir que peu ou pas de symptômes du cancer testiculaire. Les symptômes importants à surveiller sont les suivants :

  • une enflure ou une masse dans l’un ou l’autre des testicules (habituellement indolore)
  • une sensation de lourdeur dans le scrotum
  • un changement dans la taille et la forme des testicules
  • des douleurs dans la partie inférieure de l’abdomen ou l’aine
  • une augmentation soudaine de liquide dans le scrotum
  • de la douleur ou de l’inconfort dans un testicule ou le scrotum
  • une enflure ou une sensibilité des seins

Que faut-il faire?

Si vous avez des craintes ou avez l’un ou l’autre de ces symptômes, il est important de communiquer avec votre médecin.


Auto-examen des testicules

Un auto‑examen régulier des testicules est important chez les jeunes hommes, en particulier les hommes à risque de cancer testiculaire. Connaître la taille, la forme et la présence habituelle de bosses peut vous aider à déterminer si quelque chose ne va pas.

Un auto‑examen des testicules peut aider un homme à observer rapidement tout changement dans les testicules, de sorte que s’il faut un traitement, ce dernier pourra commencer le plus rapidement possible.

Comment procéder à l’auto-examen

Lisez notre guide étape par étape (en anglais seulement) sur l’auto‑examen des testicules.


Options de traitement

Le cancer testiculaire est un cancer qui se traite très bien, qui peut même se guérir, s’il est diagnostiqué et traité rapidement. Le cancer testiculaire avancé peut aussi être soigné et guéri. Les traitements sont les suivants :

  • l’orchidectomie (ablation chirurgicale du testicule atteint), sous anesthésie générale;
  • La chimiothérapie ou la radiothérapie, souvent prescrites après la chirurgie pour traiter les cellules cancéreuses qui peuvent subsister et qui peuvent s’être propagées à d’autres parties du corps, par exemple les ganglions lymphatiques.

L’auto-examen des testicules peut aider un homme à percevoir rapidement tout changement, de sorte que si un traitement s’impose, il pourra commencer aussi rapidement que possible.

Si vous recevez un diagnostic de cancer testiculaire

Le plus important, parlez à votre médecin des choix de traitement. Vous pouvez penser à obtenir un deuxième ou un troisième avis.


Effets secondaires

Le cancer testiculaire et l’ablation d’un testicule ne devraient pas modifier la fonction sexuelle ni la fertilité. L’effet sur la fertilité après l’ablation d’un testicule est minimal, car un seul testicule produit de très grandes quantités de sperme.

Chez les hommes qui ont besoin d’autres traitements, la fertilité sera probablement touchée, du moins temporairement.

Prévoir les changements de la fertilité

Les hommes atteints de cancer testiculaire devraient parler à leur oncologue du stockage de sperme avant d’entreprendre une chimiothérapie ou une radiothérapie.


 

Ressources

Société canadienne du cancer


 

Consulter le site

 

Testicular Cancer Canada


 

Consulter le site (en anglais seulement)



Pour demander un exemplaire de nos références, veuillez écrire à references@movember.com