movember portraits

DES ÉTAPES SIMPLES POUR DES CONVERSATIONS IMPORTANTES.

IL FAUT POSER DES QUESTIONS.

Les hommes sont parfois mal à l'aise de demander de l'aide; ils peuvent penser aussi qu'ils seront un fardeau pour leurs amis s'ils parlent ouvertement des difficultés qu'ils ont à affronter. Si vous connaissez quelqu'un qui semble vivre des moments difficiles, cette personne n'en parlera peut-être pas, même si elle le voulait. La première chose à faire pour prendre soin d'un ami, c'est de lui tendre la main.

En savoir plus

SE PRÉPARER À UNE CONVERSATION DIFFICILE.

Vous ne pouvez pas résoudre les problèmes d'une autre personne, mais vous pouvez être à ses côtés. Parfois l'écoute est l'aide la plus utile. Vous n'aggraverez pas une situation en demandant à votre ami comment il va. Avant d'amorcer une conversation difficile, préparez-vous.

Prenez soin de vous-même.

Êtes-vous dans un bon état d'esprit? Avez-vous du temps pour écouter?

Êtes-vous prêt à accepter que votre ami n'est peut-être pas prêt à parler ou qu'il ne veut pas vous parler?

Si vous prenez de ses nouvelles, êtes-vous prêt à entendre qu'il ne va pas bien? N'oubliez pas de prendre soin de vous aussi.

Soyez vous-même. Vous n'avez pas à être un conseiller ou un médecin, simplement vous.

Pensez d'avance à un moment et à un endroit.

De bonnes conversations peuvent avoir lieu n'importe où, mais il y a quelques endroits où les gars peuvent se sentir plus à l'aise de parler.
Sortez en plein air pour parler à cœur ouvert :
la nature nous fait du bien à tous.
Soyez côte à côte plutôt que face à face :
pour certains gars, il est plus facile de parler tout en faisant quelque chose, une activité de loisir ou simplement en regardant la télévision.
En ligne : parfois il est plus facile d'amorcer une bonne conversation par texto ou par clavardage qu'en personne.

COMMUNIQUER AU MOYEN DE L’APPROCHE ERIC

En quatre étapes simples, l’approche ERIC peut vous aider à engager une conversation délicate avec un ami qui traverse une mauvaise période.

Nous remercions chaleureusement l’organisme R U OK? d’avoir inspiré l’approche ERIC.

ÊTRE À L’AFFÛT

Commencez par lui demander comment il se sent. Prenez la peine de mentionner les changements que vous avez remarqués : a-t-il arrêté de répondre à ses textos? Sa voix vous paraît-elle différente au téléphone? Est-il anormalement discret dans vos conversations de groupe?

Utilisez une invite comme celle-ci :
« Tu n’as pas l’air dans ton assiette ces temps-ci... est-ce que ça va? »

Faites confiance à votre instinct. Gardez à l’esprit que la plupart des gens répondent « ça va » même quand ce n’est pas le cas, alors n’hésitez pas à le redemander.

Vous pouvez aussi souligner un élément précis que vous avez remarqué :
« C’est juste que tu n’as pas répondu à mes textos et ce n’est pas ton genre. »

RESTER À L’ÉCOUTE

Accordez-lui toute votre attention. Faites-lui savoir que vous entendez ce qu’il vous dit sans le juger. Vous n’avez pas à nommer ses problèmes ni à suggérer de solutions, mais le simple fait de lui poser des questions lui donnera l’impression que vous l’écoutez.

Demandez-lui, par exemple :
« Ça ne doit pas être facile... Depuis combien de temps te sens-tu comme ça? »

INCITER À L’ACTION

Aidez-le à se concentrer sur des choses simples qui pourraient améliorer son bien-être. Dort-il suffisamment? Fait-il de l’exercice et se nourrit-il bien? Peut-être qu’il connaît une solution qui a déjà fonctionné pour lui dans le passé; ça vaut la peine de le lui demander.

Suggérez-lui de parler de son état à d’autres personnes en qui il a confiance. Cela facilitera votre relation. Et s’il vous dit qu’il se sent ainsi depuis plus de deux semaines, conseillez-lui de consulter son médecin.

CONTINUER LA CONVERSATION

Faites un suivi de votre conversation par téléphone ou appel vidéo. Cela lui montrera que vous vous souciez de lui, en plus de vous indiquer s’il va mieux ou non.

Nous remercions chaleureusement l’organisme R U OK? d’avoir inspiré l’approche ERIC.

De la parole aux actes

J’en ai marre. Je m’ennuie de mes amis. Je m’ennuie de voir du monde.
Oui. Même chose pour moi. Mais ça ne durera pas éternellement.
Ouais, j’imagine.
C’est juste que je ne sais plus quoi faire.
Que diriez-vous ensuite?

Si vous craignez que la vie de quelqu'un soit en danger immédiat, appelez le 911.