Pour soigner votre santé, nourrissez vos amitiés à l’occasion de la Journée mondiale de la santé

Auteur : Movember
Pour souligner la Journée mondiale de la santé, la Fondation Movember veut que vous soigniez votre santé en nourrissant vos amitiés. Après tout, il n’est pas très compliqué de rester en contact avec ses amis et de leur rappeler qu’on est là s’ils ont besoin de nous.
 
Une recherche financée par la Fondation Movember a récemment fait ressortir l’importance pour les hommes d’entretenir un solide réseau social. L’étude a en effet montré que les hommes deviennent plus esseulés lorsqu’ils atteignent la trentaine et que leur vie devient trop trépidante pour trouver du temps pour les amis. Même si pour certains, cela peut sembler ne pas avoir beaucoup d’importance, ce manque de liens sociaux veut dire, en fait, que les hommes risquent davantage d’éprouver des problèmes de santé mentale, voire de se suicider.
 
Les auteurs du rapport intitulé Men’s Social Connectedness et financé en partie par la Fondation Movember, ont constaté que des millions d’hommes ont peu ou pas de liens sociaux. Nous sommes résolus à changer cet état de fait et nous le ferons en finançant des programmes pertinents et en sensibilisant le public pendant notre campagne Movember annuelle. Nous voulons que les hommes évitent de perdre leurs amis ou de se sentir isolés; nous préconiserons plutôt un équilibre social positif et sain entre la famille, le travail et les amis.
 
La réponse est simple pour quiconque se demande pourquoi garder du temps pour entretenir ses amitiés. La recherche montre qu’il existe un lien indéniable entre l’absence de liens sociaux et la détresse psychologique. L’enquête a révélé qu’un taux alarmant de 79 % des hommes croient que leurs amis ne pourraient pas les aider à traverser des périodes difficiles de sorte qu’ils seraient peu enclins à se confier. Les chercheurs ont également souligné l’importance d’une bonne communication entre un père et son fils, car elle agirait comme facteur de protection contre l’isolement social plus tard dans la vie.
 
Adam Garone, président, chef de la direction et cofondateur de la Fondation Movember, encourage les hommes, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, à communiquer avec des amis et nourrir leurs amitiés.   
 
« Le mouvement Movember a lui-même commencé par des amis qui se sont réunis, qui ont décidé de porter la moustache et de s’amuser. Cette amitié a été essentielle aux conversations qui ont été amorcées pour changer la face de la santé masculine. Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, nous nous souvenons une fois encore de l’importance de l’amitié. Des réseaux sociaux solides peuvent protéger de la dépression, de l’anxiété et du suicide. Nous sommes fiers d’appuyer cette recherche importante et convaincante, mais nous devons tous utiliser ses résultats pour agir. De solides liens d’amitié nous font du bien et font du bien aussi à nos amis. Prendre simplement des nouvelles, regarder ensemble un match ou envoyer un message rapide, il ne faut pas beaucoup pour soigner sa santé en nourrissant ses amitiés. »
 
Voici d’autres résultats importants du rapport :
  • Les hommes de 35 à 54 ans sont les plus à risque de vivre de l’isolement.
  • Près de 1 homme sur 4 a peu de soutien social et peut être à risque de vivre de l’isolement.
  • 25 % des hommes n’ont personne sur qui compter à l’extérieur de leur famille immédiate.
  • Plus de 1 homme sur 3 est insatisfait de la qualité de ses relations, principalement parce qu’il ne ressent pas de liens émotionnels ou qu’il ne se sent pas appuyé.  
  • Jusqu’à 59 % des hommes sont insatisfaits de la place qu’ils ont l’impression d’occuper dans leur communauté.
  • Jusqu’à 45 % sont insatisfaits du nombre d’amis et de connaissances dans leur vie.
Malheureusement, les hommes continuent de ne pas se sentir à l’aise ou assez appréciés pour parler de leurs problèmes personnels avec leurs amis. La majorité des hommes auprès desquels l’enquête a été menée ne se rendait pas compte de l’importance et des répercussions que pouvaient avoir l’absence de soutien social ou l’isolement sur leur vie; 70 % des hommes croyaient que les problèmes faisaient partie de la vie et qu’il fallait apprendre à « faire avec ». Nombreux sont les hommes toutefois qui veulent entamer des conversations avec leurs amis, mais qui ne savent pas trop comment s’y prendre ou comment réagir quand un ami leur parle à cœur ouvert. Il y avait également de nombreux obstacles qui empêchaient les hommes de se faire de nouveaux amis : ils craignaient de ne pas s’intégrer ou ne savaient pas par où commencer.
 
Vous ne savez pas trop où commencer? Partagez cet article, c’est l’occasion idéale de tendre la main et de faire savoir à des amis ce que vous ressentez ou de leur dire simplement que vous pensez à eux.